Artistes

Direction artistique Anne Le Bozec et Alain Meunier

© Caroline Doutre

Anne Le Bozec est professeur d’accompagnement vocal au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et a dirigé durant cinq ans l’unique classe allemande de mélodie française à la Musikhochschule de Karlsruhe. Ses concerts ont pour programmes les répertoires qui lui sont chers, le Lied et la musique de chambre, poésie et littérature rimant en musique avec de multiples partenaires amis, sur les scènes de France et du monde. Sa discographie nourrie et maintes fois primée reflète son amour pour la musique en partage.

http://www.annelebozec.com

Alain Meunier est un violoncelliste prodigue et itinérant. La pratique intense, gourmande, généreuse et offerte de la musique de chambre, la création contemporaine, les jurys internationaux, les enregistrements et les master-classes lui ont fait sillonner le monde. Il est président du pôle Supérieur de Musique et Danse de Bordeaux- Aquitaine et professeur honoraire des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Paris et Lyon. Il a assumé de 2016 à 2020 la direction artistique de la Scuola di Musica de Fiesole (Italie). Il enseigne actuellement à l’académie internationale d’Imola « Incontri col maestro ».

© David Santini

Les artistes de la saison 7

Jeune élève pianiste du CNSM de Paris, c’est avec Pascal Devoyon, Marie-Françoise Bucquet et Jean Koerner qu’Aline Bartissol développe une musicalité et une virtuosité qui lui vaudront de nombreux premiers prix. Ces fondations ainsi posées, sa démarche ne cessera de s’enrichir. Ses premiers pas de soliste se feront en compagnie de l’Orchestre de Bretagne, au Festival Piano en Saintonge, à la Maison Debussy ou encore au Festival Berlioz. Ayant grandi au cœur d’une famille de musiciens, elle explore dès son plus jeune âge le répertoire de la musique de chambre, développant ainsi un goût particulier pour l’écoute et le partage. De rencontres en rencontres, son répertoire s’élargit et l’amène tout naturellement à se produire aux festivals de Vaison-la-romaine, au Mai musical de Talant, aux Archives nationales de Paris, aux Musiques en Eurorégion, au Festival de Toulouse les Orgues, ou au sein de l’Orchestre Lamoureux.

Désormais musicienne reconnue mais aussi pédagogue recherchée, Aline Bartissol continue d’explorer et de transmettre son art. Jean-Claude Pennetier, Maria-Joao Pirès, Leon Fleisher ne s’y sont pas trompés en la qualifiant d’artiste aussi sensible qu’exigeante et dont le jeu est empreint d’une sincère émotion et d’une vraie intériorité.

alinebartissol.com

Lauréat du Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes en 2017 et de la Fondation Safran pour la musique en 2018, 1er prix au Cluj International Music Competition (Roumanie) en 2019, le clarinettiste Joë Christophe remporte le 1er Prix ainsi que 6 prix spéciaux au prestigieux concours de l’ARD International Music Competition de Munich en 2019. Il termine ses études avec les plus hautes distinctions au CNSMDP en 2020, dans la classe de Philippe Berrod et Arnaud Leroy. Il se produit en soliste avec de nombreux orchestres tels que le Münchner Kammerorchester et le Münchner Rundfunkorchester, le Collegium Musicum Basel, l’Orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon, l’Orchestre Pasdeloup, ou encore l’Orchestre de la Garde Républicaine. Joë Christophe participera également en 2021 au programme Debüt im Deutschlandfunk Kultur à Berlin et fera ses débuts en tant que soliste à la Philharmonie de Berlin avec le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin sous la direction d’Elena Schwarz. 

Parallèlement à son parcours de musicien classique, Joë Christophe se passionne depuis toujours pour la diversité des genres musicaux et participe à des projets de jazz, de musique contemporaine, ou de musique traditionnelle avec le célèbre ensemble Sirba Octet. Son premier disque « Idylle », qu’il enregistre avec le pianiste Vincent Mussat et le label Genuin Classics, explore les couleurs, les sentiments profonds et les traits d’humour propres au répertoire français et anglais pour clarinette et piano. 

fr.joe-christophe.com

© Romain Serrano

© Elise De-Bendelac

Pleine de gaieté et d’énergie, la talentueuse violoniste Emeline Concé s’épanouit depuis ses débuts dans la musique de chambre dont elle explore le répertoire. Après son entrée au CNSM de Paris en 2010 où elle étudie dans la classe de Svetlin Roussev, elle fonde en 2011 le Quatuor Akilone avec lequel elle gagne le Premier Prix du 8e concours international de quatuor à cordes de Bordeaux et le Prix Proquartet en 2016. Depuis, le Quatuor Akilone poursuit son envol et se produit dans de nombreux festivals en France, en Europe et dans le monde. 

En 2011 la violoniste crée le duo Svadistana avec sa complice l’altiste Gabrielle Lafait. Emeline Concé a également le plaisir de s’associer à de nombreux artistes comme Anne Le Bozec, Alain Meunier, Vladimir Mendelssohn, Jérôme Pernoo, Gérard Caussé, Pierre Génisson, Grégory Daltin… 

Originaire de la région de Rouen, Gabriel Dambricourt commence par étudier le piano à l’âge de 7 ans, à l’école de musique où travaille sa mère. A 9 ans, il intègre en parallèle la classe de cor de Bertrand Dubos et remporte la 2e édition du concours national « Petites Mains » dans la catégorie débutant. A 11 ans, il débute la pratique d’un second instrument et entre dans la classe d’orgue de François Ménissier, au Conservatoire de Rouen. En 2014, il participe au concours international Thomas Kuti organisé par le Lions Club et remporte le premier prix lors de la finale nationale, puis le prix spécial du jury lors de la finale européenne à Birmingham. En 2015, à l’âge de 17 ans, il part étudier à Paris, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse dans la classe d’André Cazalet.

Il se produit régulièrement en tant que musicien supplémentaire au sein d’orchestres professionnels tels que l’orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radiofrance, les Siècles… En 2017, il remporte le premier prix lors du concours de la Société Néerlandaise de Cor. En avril 2019, Gabriel fait ses débuts à l’Orchestre National de Lyon, en tant que cor solo.

L’altiste Violaine Despeyroux, très recherchée en tant que chambriste et soliste, se distingue en scène par sa personnalité et son énergie, à la fois précises et électrisantes. Une fougue et une ténacité que l’on a pu retrouver dans de prestigieuses salles européennes et internationales – le Victoria Hall de Genève, le Seiji Ozawa Hall à Tanglewood (Etats-Unis), le Théâtre des Champs Elysées, la Fondation Louis Vuitton ou le théâtre des Bouffes du Nord à Paris – aux côtés de partenaires de renoms comme Anne Le Bozec, Claire Désert, Philippe Graffin Pavel Gililov, Alexandra Soumm, Suyoen Kim, Pierre Genisson, Anastasia Kobekina, Calidore String Quartet et le Smoking Joséphine ensemble. 

Tout particulièrement attachée à la musique de chambre et sans cesse avide d’élargir son répertoire, Violaine Despeyroux est régulièrement invitée par de grands ensemble comme l’orchestre de l’Opéra national de Paris, l’Orchestre de Paris ou le Kölner Kammerorchester.

Mais elle aime aussi à être là où on ne l’attend pas, faire fi des convenances et sortir des sentiers battus. Car Violaine Despeyroux envisage la musique dite savante avant tout comme un art vivant et vibrant. Autant de nuances subtiles et de
rencontres puissantes où sa personnalité et son instrument (un alto Jacquot de 1863) se retrouvent en harmonie.  

Après la Maîtrise de Caen, des études scientifiques et le CNSM de Paris, Cyrille Dubois intègre l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris en 2010. En 2015, il est la «Révélation Artiste Lyrique» de l’année aux 22èmes Victoires de la Musique. Il est invité sur les scènes de la plupart des grandes structures lyriques européennes, ainsi que le Bunkamura de Tokyo et le Tchaïkovsky Concert Hall de Moscou pour des rôles comme Ferrando/Cosi Fan Tutte, Belmonte/Die Entführung Aus Dem Serail, Tamino/Die Zauberflöte, Oronte/Alcina, Almaviva/Le Barbier de Seville, Don Ramiro/La Cenerentola, Gérald/Lakmé, Hippolyte/Hippolyte et aricie, Le Chevalier de la Force/Les dialogues des carmélites le rôle-titre de Fortunio, Nadir/Les pêcheurs de perles, sous la baguette de chefs tels qu’Emmanuelle Haïm, Christophe Rousset, Marc Minkowski, Raphaël Pichon, John-Eliot Gardiner, Sir Roger Norrington, Thomas Engelbrock, Laurence Equilbey, Philippe Jordan.

Lauréat de nombreux concours internationaux avec Tristan Raës, son partenaire du Duo Contraste, ils se produisent à Saint-Petersbourg, au Palazetto Bru-Zane de Venise, au Wigmore Hall de Londres, à Moscou et enregistrent pour Hortus Clairières dans le ciel, un programme autour des musiciens de la Grande Guerre (2014) et pour Aparté O Lieb! dédié à Liszt (2019) & des mélodies de Nadia et Lili Boulanger (2020).

Sa discographie comprend plus d’une 30aine d’enregistrements. Parmi ses dernières parutions: Mélodies de Bruneau (Jeff Cohen); Mélodies de Massenet et de Saint-Saëns, Mélodies de Fauré (Tristan Raës) & Phryné de Saint-Saëns (Palazetto Bru Zane), Mitridate (Les musiciens du Louvre/Marc Minkowski), Grands Motets de Gervais (CMBV), enregistrement Couperin (Les talents lyriques), Canticles de Britten (avec Anne Le Bozec).

cyrille-dubois.fr

Diplômée de la Haute Ecole de Musique de Genève, lauréate de plusieurs concours internationaux, Marion Grange débute sa carrière internationale en 2014 en créant Figaro¿ de Christian Henking à Budapest. Sur scène, on a pu l’applaudir dans La Flûte enchantée à Lausanne, Ariane à Naxos à Toulon, Philémon et Baucis à Tours, Fidelio, Mitridate et Le Comte Ory, ou Zaïs de Rameau à Bienne. Avec l’Opéra de chambre de Genève, elle incarne Despina dans Così fan tutte, Ernestine dans Monsieur Chou Fleuri restera chez lui et Sofia dans Il signor Bruschino. Elle campe Sophie Scholl dans Die weiße Rose de Udo Zimmermann en tournée européenne et collabore avec le Palazetto Bru Zane pour le rôle de Pénélope dans Le retour dUlysse de Hervé ou dernièrement pour le rôle de la baronne dans La vie parisienne (Théâtre des Champs Elysées, Opéra de Rouen). 

Très attachée à la création contemporaine, elle interprète notamment la passion selon St Marc de Michael Levinas, donnée à Lausanne et reprise récemment à la Philharmonie de Paris. En récital, elle forme depuis 2012 un duo avec le pianiste Ambroise de Rancourt, avec qui elle présente de nombreux programmes autour du Lied et de la mélodie, et se produit également en récital avec Anne Le Bozec.

mariongrange.com

Jérôme Guichard est né à Nancy, où il commence à étudier le hautbois, avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Pierre Pierlot puis dans la classe de Maurice Bourgue. Il obtient ses premiers prix de musique de chambre et de hautbois à l’unanimité en 1988 et 1989. Il s’est distingué aux concours internationaux de Genève et Trieste (demi-finale en 1988), Manchester en 1989 (deuxième prix ex aequo) et à Prague en 1991 ( finaliste-prix spécial). Lauréat de la fondation Yamaha en 1991, il remporte la même année le premier grand prix du concours international de Tokyo.

Jérôme Guichard a joué avec Jean-Pierre Rampal et Pierre Pierlot (Théâtre des Champs-Elysées), avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France (salle Gaveau en 1993), avec l’Orchestra Sinfonica Simon Bolivar, avec l’Orchestre Symphonique de Minsk et l’Orchestre de Québec. Il est régulièrement invité par l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, l’Orchestre de l’Opéra Bastille de Paris, l’Orchestre National de France, la WDR de Cologne : il a ainsi été dirigé par Lorin Maazel, Pierre Boulez, Jeffrey Tate, Semyon Bychkof, Kent Nagano, Kurt Masur et Emmanuel Krivine, qui le nomme premier hautbois solo de l’Orchestre National de Lyon en 1997. Enseignant en master-classes dans le monde entier, il est actuellement professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Il est présent à de nombreuses institutions européennes, à Tokyo et au Oboe Festival à Pékin.

© Yves Malenfer

Olivia Hughes est actuellement violon solo à l’Orchestre de Chambre de Paris et Directrice Artistique du Festival de Musique de Chambre d’Entrecasteaux (Var). Elle est également membre du quintette à cordes « Smoking Joséphine » avec Geneviève
Laurenceau, Marie Chilemme, Hermine Horiot et Lorraine Campet. Diplômée du conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, du Mozarteum de Salzburg, de La Escuela de Musica Reina Sofia de Madrid, et de la Hochschule de Bâle, elle est membre fondatrice du Quatuor à cordes ARDEO, qu’elle quitte en 2014 pour entrer à l’Orchestre National de Lyon.
Ayant étudié auprès de Rainer Schmidt (Quatuor Hagen), S. Gazeau, M. Vaitsner, A. Meunier, P.L. Aimard, W. Levin, F. Rados, A. Keller entre autres, elle a remporté de nombreux prix de concours internationaux avec le quatuor ARDEO (Moscou,
Bordeaux, Melbourne, Paolo Borciani, FNAPEC) ainsi que des prix du public et de la critique musicale.

Olivia est par ailleurs invitée dans les festivals de musique de chambre à jouer avec des artistes tels que I. Faust, S. Isserlis, D. Fray, D. Kadouch, L. Berthaud, C. Ivaldi, G. Caussé, A. Meunier, G. Laurenceau, V. Mendelssohn, A. Laloum, A. Le Bozec, N. Dautricourt…

Elle est titulaire du Certificat d’Aptitude de violon et a enseigné pendant deux ans au conservatoire de Créteil.

Originaire d’Avignon, Marceau Lefèvre étudie au CNSM de Paris puis à l’académie Herbert von Karajan de l’orchestre philharmonique de Berlin. Passionné de musique de chambre, le musicien est régulièrement l’invité de festivals en France et à l’étranger. Lauréat de concours internationaux, le bassoniste se produit souvent en soliste avec orchestre.

Marceau Lefèvre est basson solo de l’orchestre philharmonique de Bruxelles depuis septembre 2017, il se produit par ailleurs fréquemment en tant que basson solo invité au sein de formations prestigieuses telles que l’orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, le Mahler Chamber Orchestra ou encore l’orchestre national de France.

Il est professeur à la « Fontys University of music and arts performances » à Tilburg en Hollande depuis septembre 2019.

© Lyodoh Kaneko

Né dans un univers familial artistique et littéraire, le violoncelliste Louis Rodde se forme au Conservatoire de Paris dans la classe de Roland Pidoux et Xavier Phillips, à Leipzig auprès de Peter Bruns, puis à Salzburg avec Clemens Hagen. Il rencontre au cours de ses années d’études de très grands artistes: le quatuor Ysaÿe, l’altiste Hatto Beyerle, les pianistes Jean-Claude Pennetier, Menahem Pressler et Ferenc Rados. 

Nommé «Révélation classique » de l’Adami, lauréat de la Fondation Cziffra, Louis est le violoncelliste du Trio Karénine (avec la pianiste Paloma Kouider et la violoniste Charlotte Juillard) avec lequel il remporte notamment le concours de l’ARD de Munich. Il est l’invité de salles telles que le Musikverein de Vienne, le Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, le CCK de Buenos Aires, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Frick Collection à New York, et des plus grands festivals. Il se produit en soliste avec la Neue Philharmonie Westphalen, le Polish Chamber Orchestra, l’Orchestre de Caen, l’Orchestre des Jeunes d’île de France, l’Orchestre Philharmonique du Liban. Sa discographie déjà fournie a reçu d’élogieuses critiques de la presse musicale internationale.

Louis s’investit au sein des associations Esperanz’Arts et Fous de musique en France et part jouer en Haïti, au Sénégal, au Liban auprès de ceux qui n’ont pas la chance de vivre avec la musique au quotidien. Il est depuis 2021 professeur de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Né à Hannover en Allemagne, Eckhard Rudolph fait ses études musicales à la Musikhochschule de Cologne et de Karlsruhe. Après avoir obtenu des diplômes de musicien d’orchestre et de concertiste, il débute sa carrière professionnelle au sein de l’Orchestre de l’Opéra de Cologne «Kölner Philharmoniker», de la Deutsche Kammerakademie et de l’Orchestre de l’Opéra de Saarbrücken. En 1997, Eckhard Rudolph est nommé première contrebasse solo de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Un poste qu’il occupe jusqu’en 2000. Depuis 1999, il est contrebasse solo de l’Orchestre de Chambre de Paris. De 2012 à 2013 il occupe également le poste de première contrebasse solo à l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Il est régulierement invité par des orchestres tels que l’Orchestre National de France, Antwerpen Symphonie Orchestra, Orchestra Sinfonica de Porto, Orchestre National de Lyon, Orchestre National des Pays de la Loire… 

Egalement passionné par la musique de chambre, Eckhard Rudolph est régulièrement invité à de nombreux festivals en France et à l’étranger. Son appartenance durant plusieurs années à l’Ensemble «Villa Musica» de Mayence lui a permis de rencontrer des musiciens comme Thomas Brandis, Klaus Thunemann, Sergio Azzolini et Christoph Henkel. Eckhard Rudolph enseigne la contrebasse au Conservatoire National Supérieur de Musique à Paris. 

© Jean-Baptiste Millot

© Pierre Béteille 

Sandrine Tilly est flûte solo de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, et professeur de flûte à l’isdaT (Institut supérieur des arts de Toulouse).  Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris couronnées par un premier prix de Flûte à l’unanimité (classe de Pierre Yves Artaud) et un premier prix de musique de chambre (classes de Christian Lardé et David Walter), elle s’est perfectionnée auprès de Patrick Gallois, Michel Moragues, Aurèle Nicolet et András Adorjan.

Ses concerts de musique de chambre prennent des formes variées. Le duo qu’elle forme depuis 1993 avec la pianiste Anne Le Bozec, (duo récompensé par plusieurs prix internationaux) a été l’invité de festivals prestigieux, et ses concerts ont été retransmis par France musique, Mezzo et Sudwest Rundfunk.

Elle se produit également régulièrement en soliste, dans la plupart des concertos du répertoire, (Bach, Vivaldi, Mozart, Takemitsu, Nielsen, Ibert, Weinberg…) notamment avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, mais aussi avec l’Orchestre de Tours, l’Orchestre Simon Bolivar (Caracas, Venezuela), l’Orchestre de Chambre de Toulouse…  Désireuse de transmettre, Sandrine a donné des Master Class en France, au Venezuela, en Corée, au Japon, aux Etats Unis et au Canada. Elle est régulièrement professeur de flûte à l’orchestre Français des jeunes et à l’Académie Festival des Arcs. Elle enseigne à l’isdaT (Institut Supérieur des Arts de Toulouse, Pôle supérieur de musique) depuis 2014.

Sandrine Tilly, « Powell Artist » joue sur une flûte Verne Q.Powell en or 14 k.

sandrinetilly.com

Jean-François Novelli est issu des grandes écoles de formations musicales françaises: Sorbonne, Conservatoire de Paris. Il se spécialise d’abord dans les musiques anciennes, une trentaine de disques en sont les reflets. Puis tout en restant passionné par l’ancien, il monte des spectacles ou il allie toutes ses passions: la musique, la scène et l’humour qu’il découvre à travers ses études théâtrales. Naissent deux spectacles récitals: Croustilleux La Fontaine et Ma vie de ténor.

Le disque issu du spectacle La Fontaine est sorti en février 22. Un disque récital avec Maude Gratton au piano autour des premiers re-découvreurs de la musique ancienne sortira également cette année.

© Florence Levillain

Romain Vaille est diplômé des CRR de Bordeaux (piano) et de Paris (accompagnement au piano), du Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt (piano, classe de Michaël Ertzscheid) et de l’université Paris Sorbonne en Musicologie.
Il est lauréat des concours internationaux d’Ile de France et de Brest.
Il termine actuellement sa formation au CNSM de Paris en Master d’accompagnement vocal auprès d’Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier. Il y rencontre la soprano Anne-Laure Hulin avec qui il forme actuellement un duo.
Très intéressé également par le répertoire de musique de chambre, il a l’occasion de se produire notamment avec l’altiste Jacques Pérez.
Romain s’investît dans différents projets, auprès de la compagnie Fortunio, dans différentes opérettes comme le Voyage de MM. Dunanan d’Offenbach, dans le cadre du festival Opéras en un acte au théâtre du Ranelagh à Paris, où dernièrement dans Là-haut de Maurice Yvain lors d’une série de représentations à l’Auguste Théâtre à Paris.
Il a également eu l’occasion de se produire en Chine (Pékin, Shijiazhuang) en participant à une tournée organisée par l’AEAFC, pour plusieurs représentations du spectacle Les Couleurs Parisiennes.
Il accompagne le chanteur Jean-François Novelli dans ses spectacles Croustilleux La Fontaine, et Ma vie de Ténor.
Titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de piano, il enseigne actuellement au Conservatoire du Perreux-sur-Marne.